image

Joël Blanchard

Professeur de littérature médiévale

        -    





Accueil du site > Recherches

Recherches

Histoire judiciaire, histoire politique

Procès politiques de Louis XI (4 volumes)

  • [Procès 1] Commynes et les procès politiques. Du nouveau sur la lèse-majesté, éd. J. Blanchard, Paris, Picard, 2008 (procès de Louis de Luxembourg, comte de Sant-Pol).
  • [Procès 2] Procès de Jacques d’Armagnac, éd. J. Blanchard, avec la collaboration de J.-P. Boudet, Fr. Martin et O. Mattéoni pour l’introduction, Genève, Droz, 2012 (Travaux d’Humanisme et Renaissance, 500).
  • [Procès 3] Procès de Jean II d’Alençon, Jean V d’Armagnac, Cadet d’Albret, Charles le Téméraire, Charles de Melun et Antoine de Chabannes, éd. J. Blanchard, D. Cazaux, Fr. Collard, Fr. Martin, O. Mattéoni, Genève, Droz, 2016 (Travaux d’Humanisme et Renaissance).
  • [Procès 4] Procès de René d’Anjou, Jean de Chalon, Jean Balue, cardinal d’Angers, Guillaume de Haraucourt, évêque de Verdun ; synthèses, fréquences des items, index généraux), éd. J. Blanchard, Fr. Collard, Fr. F. Martin, O. Mattéoni, J. Théry, Genève, Droz, 2017 (Travaux d’Humanisme et Renaissance).

J. Blanchard, Louis XI, Perrin, 2015.

Chroniques domestiques et criminelles du Paris médiéval, éd. Joël Blanchard, Julie Claustre, Hélène Noizet, Paris, Garnier, 2017.

« Histoire monde »

Girolamo Zorzi, « Copia lettere », British Museum Add. 20484, éd. Mathieu Arnoux, Joël Blanchard, Matthieu Scherman, Rome, Viella, Fonti per la storia di Venezia, 2017.

Marco Polo, Le Devisement du monde, édition critique de la version franco-italienne, J. Blanchard et M. Quereuil, Genève, Droz, coll. bilingue, 2017.

Philippe de Mézières, Songe du Viel Pelerin, éd. Joel Blanchard avec la collaboration de Antoine Calvet et Didier Kahn, Genève, Droz, 2015, 2 vol., 1920 p. (Textes littéraires français 633).

Littérature du Moyen Âge tardif (mémoires, théâtre)

Chronique Scandaleuse, Journal d’un Parisien du temps de Louis XI, prés. et trad. J. Blanchard, Paris, Pocket ("Agora"), 2015.

Thomas Basin, Histoire de Charles VII et de Louis XI, prés. et trad. J. Blanchard et Fr. Collard, Paris, Pocket (« Agora »), 2018.

Moralités polémiques (XVe siècle), éd. J. Blanchard, M. Bouhaïk-Gironès, E. Doudet, Paris, Garnier, 2018.

Philippe de Commynes, Œuvres, t. III, Pièces originales et chartrier, éd. J. Blanchard, Genève, Droz, 2018.

Membre du comité de rédaction de Écrire l’histoire.
Partenaire de l’ANR-08-CREA-003-01

Cinq « chantiers » en cours

1° Publication intégrale des œuvres de Philippe de Commynes

Publication des œuvres complètes de Philippe de Commynes à Genève, Droz (TLF). Deux ouvrages déjà parus : Lettres (2001), Mémoires (2 vol., 2007). Deux autres volumes à paraâtre, contenant les « pièces originales » du mémorialiste, dont le premier sera consacré aux démêlés judiciaires de l’armateur Commynes avec les milieux d’affaires marseillais, au sujet notamment de la galéasse Notre-Dame (droit marchand, relations avec les milieux financiers médicéens, avec les personnalités du monde méditerranéen…). L’autre volume regroupera les pièces judiciaires, les documents autographes, et la réédition sélective des preuves de l’édition de Lenglet-Dufresnoy (1747). Pour rappel sur ce chantier, six livres et une quinzaine d’articles (dans des revues à comité de lecture) déjà parus sur le mémorialiste et l’historiographie médiévale. Rappelons pour mémoire la première biographie de Commynes que nous avons fait paraître chez Fayard (2006). Il n’en demeure pas moins qu’elle touche un lectorat pour partie différent et beaucoup plus large.

2° Procès politiques et espace judiciaire

Édition, en collaboration avec Jean-Patrice Boudet et Olivier Mattéoni, du procès de Jacques de Nemours (Bibliothèque Ste Geneviève, ms. 2000). Véritable manuel de procédure judiciaire relatant par le menu, au fil des jours, pendant six mois, le procès pour lèse-majesté, comprenant les interrogatoires, les témoignages, les ordonnances, les dépêches…, un véritable bijou d’histoire judiciaire, contemporain du procès, exemplaire sans doute rédigée par Hugues Alligret, greffier criminel au Parlement spécialement pour Louis XI, à contre-courant des documents et résumés historiographiques qui nous sont restés dans des recueils et compilations des XVIe et XVIIe connus ! L’édition est à paraître dans les THR (Travaux d’Humanisme et Renaissance). La problématique donnera lieu à une courte monographie sur les problèmes relatifs à la pratique judiciaire, au statut des textes qui nous sont restés, à la définition théorique et pragmatique des notions et concepts clefs du champ politique dans la période tardo-médiévale, en particulier l’instrumentalisation de la lèse-majesté et l’évolution du vocabulaire politico-juridique sous Louis XI, grâce à l’éclairage donné par un procès exemplaire.

3° Alchimie morale, stratifications sociales, religion

Édition du Songe du Viel Pelerin de Philippe de Mézières (1389) ; recherches sur l’alchimie morale et ses implications politiques et religieuses dans la période tardo-médiévale. Le Songe est, d’une certaine manière, une « tête de série », dans une longue tradition d’ouvrages alchimiques et moraux, qui trouvera son apogée au XVIIe siècle avec le paracelsisme. Ce travail » archéologique » sur l’alchimie morale prend en compte également une réflexion menée, à propos du Songe, sur le retour des notions dionysiennes d’ordres et de hiérarchies à la fin du XIVe siècle. Ce travail, entrepris en collaboration avec Didier Kahn, sera publié en 2012 dans les THR (Travaux d’Humanisme et Renaissance). En annexe sera jointe l’édition de l’autobiographie mézièrenne contemporaine du Songe, l’Oratio tragedica, texte inédit (Bibliothèque Mazarine, ms. n° 1656). Il fera suite à une première publication par nos soins en octobre 2008 de la traduction intégrale du Songe entreprise chez Pocket (collection « Agora »).

4° pratiques diplomatiques et circuits financiers dans l’Europe tardo-médiévale

Édition, en collaboration avec Mathieu Arnoux, de la correspondance de Girolamo Zorzi, ambassadeur de Venise en France pendant la période de la Guerre Folle – 13 septembre 1485 – 24 septembre 1487 - (d’autant plus précieuse qu’on estimait jusqu’alors comme perdues les dépêches vénitiennes d’avant 1500). Le » book-letter » - entré récemment dans les collections du B.M., Add 48067 - , apporte de précieux renseignements sur les intrigues judiciaires de l’après-Louis XI, mais aussi sur les flux financiers, parfois considérables, qui transitent par les filiales médicéennes des banques italiennes en France, et qui passent par les mains de personnages importants, tel Commynes. Peu de documents nous sont restés avant le XVIe siècle, qui nous renseignent sur l’activité financière au quotidien de ces investisseurs. De telles informations offrent indirectement un éclairage sur l’usage qu’ont pu faire les derniers Valois de tels liens avec les hommes d’argent italiens pour financer leurs actions hors du royaume, le rôle que les intermédiaires ont pu y tenir et l’entremêlement de leurs intérêts privés et de la politique royale qu’ils servent. Diplomatie, finances et justice sont inextricablement liées.

5° Espace théâtral, espace politique

Dans la suite d’ une série d’ouvrages et d’articles publiés sur les moralités politiques (Droz, TLF, 1987, Romania, 1991, BHR, 1993…) et les entrées royales (Littérature, 1983, Le Temps de la réflexion, 1984, Revue Historique, 2003, etc), je reprends sur le théâtre politique sous les règnes de Louis XI et Charles VIII les recherches commencées il y a une dizaine d’années, avec en particulier l’édition de la Moralité à s:ix personnages, une moralité polémique datée des Etats Généraux de 1484. Ce texte, encore inédit (BN. Fr. n. acq. 25460, recueil intitulé « Petit La Vallière »), regroupe, de manière exceptionnelle et pour ainsi unique pour le théâtre médiéval, des centres d’intérêt aussi divers que la culture scientifique (développement sur l’astrologie dans les cent premiers vers…), les problèmes de typologie théâtrale (statut de textes à mi-chemin entre moralités religieuses et sotties) et l’histoire politique et culturelle (milieux de création et de diffusion, basoche, réseaux politiques, culture judiciaire…).

Ces différents travaux (une vingtaine de livres déjà parus, des organisations de colloques internationaux, des directions de thèse), correspondent à une volonté de cohérence thématique autour des relations entre pratiques diplomatiques, judiciaires, financières, pour la période tardo-médiévale, le tout décliné depuis une vingtaine d’années sous les angles d’une recherche véritablement interdisciplinaire. Mon souci majeur restera de maintenir cette convergence des approches, seule garante, avec la mise à la disposition des chercheurs de textes rigoureusement établis, d’un véritable progrès dans nos disciplines…

University of Chicago, Yale, McGill University, Montréal, Groningue, Oxford, All Souls College, Paris, Deutsches Historisches Institut, EHESS etc.